Break the memory card fr

Break the memory card

 

Alberto Orrù professional photographer

Mon projet break the memory card naît en 2012, par l’exigence de créer quelque chose de différent de l’habituelle photographie digitale.
Tous les jours nous shootons millions de photos, mais la plupart souvent ne sont pas imprimées.
Cela, à mon humble avis, a pour conséquence la dévalorisation de l’art photographique.
Désormais tout le monde prétend être photographe, en croyant qu’il suffit qu’une photo soit “belle et parfaite”. En réalité le monde est plein de photos parfaites alors que c’est de plus en plus difficile de trouver des instantanées capables de nous communiquer quelque chose.
C’est à partir de cette réflexion qu’est née mon idée de fondre l’expérience digitale avec l’expérience analogique.
“En ne sachant pas peindre, la photographie a était pour moi un précieux moyen de communication.” Le problème et l’avantage de la photo digitale est la possibilité de pouvoir reproduire une photo à l’infini, pour cette raison ma technique se compose de 3 aspects: photographier, imprimer et briser. Tout cela dans l’espace de quelque minute.
Une fois imprimées les instantanées, je brise la carte SD où elles étaient placées. En faisant cela la photo ré acquiers sa valeur d’origine, en redevenant unique et inimitable.
Pour CE projet Le choix de l’équipement ne pouvait être que Fuji film instax, seule Maison de production qu’offre l’imprimé analogique instantané avec une petite imprimante que je peut porter avec moi dans mes déplacement.
Dans cette réalisation m’ont certainement et profondément influencé les cubistes Picasso et Braque, le mouvement artistique Dada et les dadaïstes, et sur tous Lucio Fontana, Maurizio Galimberti et David Hockney
 


www.momentounico.it